Étiquettes

, , , , , , ,

La situation à Vintimille, côté italien, rappelle celle de Calais, côté français de la frontière franco-britannique. La mairie de Vintimille, comme celle de Calais, avait pris un arrêté interdisant les distributions de nourriture aux exilé-e-s. Ce n’est pas sur décision du tribunal, mais face à la mobilisation citoyenne que la mairie de Vintimille a retiré son arrêté :

http://citoyenssolidaires06.com/?p=3442

Délit de solidarité aussi, poursuites pénales contre les personnes solidaires. Félix Croft, Français poursuivi en Italie pour avoir transporté une famille soudanaise vers la France, a été relaxé le 27 avril :

http://www.la-croix.com/France/Immigration/Juge-pour-avoir-aide-migrants-Felix-Croft-relaxe-2017-04-27-1200842910

Amnesty International a publié en février 2017 un rapport sur les violations des droits du côté français de la frontière : refoulements illégaux, impossibilité d’accès à la procédure d’asile, mineur-e-s laissé-e-s à l’abandon et refoulé-e-s à la frontière, poursuites et pressions contre les personnes solidaires.

Vous pouvez télécharger le rapport « Des contrôles aux confins du droits : violations des droits humains à la frontière française avec l’Italie » ici.

Le préfet des Alpes maritimes a d’ailleurs été condamné pour ces refoulements illégaux et le refus d’enregistrer les demandes d’asile :

http://citoyenssolidaires06.com/?p=3347

En raison de ce contexte, Amnesty International France, La Cimade, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières et le Secours catholique – Caritas France ont décidé de développer et de coordonner leurs actions. Vous pouvez lire leur communiqué ici :

http://citoyenssolidaires06.com/?p=3457

C’est aussi pour affirmer leur volonté d’accueil que des collectifs citoyens ont lancé le 16 avril l’action « Tous aux cols« , à certains points de la frontière franco-italienne. Le Mouvement Citoyen Tous Migrants de Briançon en fait le bilan :

Vous pouvez télécharger le communiqué du mouvement Tous Migrants ici.

Mais, la frontière une fois passée, une autre frontière s’oppose aux personnes qui font le choix de demander l’asile en France, le règlement Dublin III, avec le risque du renvoi en Italie lorsqu’il s’agit selon les critères de ce règlement européen du pays responsable de leur demande d’asile.

Sur ce sujet, le mouvement Tous Migrants donne la parole à des personnes en demande d’asile et à des personnes solidaires dans cette vidéo :

 

Turner : Château Saint-Michel à Bonneville.

Publicités