Le soleil est revenu. Il sèche les affaires détrempées, celles qui n’ont pas été jetées dans la benne municipale mercredi 31 Aout, lors de l’opération policière sous le pont Mollien.
Le soir même, certains exilés étaient déjà revenus du lieu où ils avaient été emmenés, une destination inconnue d’eux même à 2h de Calais. Ils rapportent : « pas dans une ville, mais un lieu au milieu de nulle part ».

Il s’agit en fait d’un CAES : un Centre d’Accueil et d’Etude des Situations administratives, en périphérie de Bailleul ou de Belval. Ce nouveau dispositif d’état constitue une 1ère étape dans le « tri » des exilés avec examen accéléré de leur situation administrative. Un séjour à la durée limitée avant un transfert vers un CAO 
ou un PRAHDA.  L’état n’est pas clair sur les motifs qui conditionne le placement dans l’un ou l’autre de ces centres.
Des mobilisations existaient déjà autour des CAO (voir ici).
De nombreuses inquiétudes se forment autour des PRAHDA, ces centres semi-ouverts destinés aux Dublinés qui pourraient y être assignés à résidence avec l’obligation de pointages, facilitant ainsi leur renvois vers d’autres pays Européens ou vers le pays d’origine.
Voir l’article de Passeurs d’hospitalités : des CAO au PRAHDA
Voir l’article de La Cimade DUBLIN : vers un durcissement.

Dans la continuité du président Macron, le Préfet du Pas de Calais a annoncé vendredi 25 Août qu’il n’y aurait plus d’exilés à la rue cet hiver. En Septembre, l’état semble prêt à nous offrir quelques surprises.

On peut donc s’attendre à une accélération des rafles et des procédures de « tri ».

Aux exilés raflés, on avait pourtant donné le choix entre le CAES et le centre de rétention. Avant hier soir, ils étaient au moins une petite dizaine à avoir quitté le dispositif, pour revenir dormir dans les rues sans même un sac de couchage, confisqué par la police.
Ça n’est donc pas la perspective de déposer une demande d’asile en France qui motive nos voyageurs, mais certainement le fait de pouvoir prendre une douche à #Calais. #Douchespourtous #appeldair

souslepont

Publicités