Des Calaisien.ne.s solidaires et les associations calaisiennes qui travaillent auprès des personnes exilées, soutiennent la marche des Sans-Papiers, qui manifeste le samedi 17 octobre à Paris pour la régularisation de tous·tes les Sans-Papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour tous·tes.

https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog

Ces mots d’ordre résonnent avec force à Calais, devenue vitrine des politiques anti-migratoires liberticides que subissent les personnes exilées. 

A Calais, aucun répit n’est laissé aux personnes exilées qui, stigmatisées et invisibilisées, vivent dans des conditions cruelles, inhumaines et dégradantes. L’Etat empêche l’action des associations, privant les personnes exilées d’un accès à l’eau, à la nourriture, à l’hygiène ou à un abri. Au Centre de rétention de Coquelles, il enferme et expulse sans relâche. Sa police déloge partout et sans cesse les personnes exilées, les exposant au froid et à la pluie, aggravant leur précarité. Les droits les plus fondamentaux des personnes exilées, qui (sur)vivent malgré les violences policières,  ne sont pas respectés. 

Un cortège calaisien sera formé samedi pour se joindre aux marcheurs, Sans-Papiers en tête, qui traversent le pays direction Paris depuis près d’un mois pour réclamer l’égalité.

Nous marcherons en hommage aux victimes du racisme et de la police ainsi qu’aux personnes exilées décédées sur les routes de la migration, tentant de traverser la Manche.