En 2015, 800 personnalités signaient l’appel de Calais pour alerter l’opinion publique et interpeller le gouvernement sur l’inhumanité des conditions de vie dans la « jungle de Calais » – bidonville d’État.

Ainsi, la Cabane Juridique est née, ayant pour mandat : l’accès au droit.

Qu’en est-il 5 ans plus tard ? Maltraitance et répression sont le quotidien institutionnalisé des personnes exilées et des associatifs à Calais.

C’est pour cela qu’aujourd’hui la Société des Réalisateurs de Film publie une nouvelle tribune : https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/toutes-les-rues-sappellent-calais-20210503_KPGBLTQHS5EQ7EVOPXETRZSNUA/

Ils exigent une « prise en charge inconditionnelle des personnes exilées sur l’ensemble du territoire et la mise en place d’une véritable politique d’accueil, dans un cadre digne et respectueux ».

La Cabane Juridique soutiens pleinement cette initiative, et vous appelle à la soutenir.