Étiquettes

, , ,

Afom était depuis deux jours à Calais. Il a été reversé par une voiture en revenant du commissariat de Coquelles après voir été arrêté. Il a été emmené à l’hôpital de Lille, où il est resté dans le comas jusqu’à son décès le 25 octobre. Il ne connaissait encore personne à Calais, et sa mort vient seulement d’être connue par des membres de sa famille.

Il venait d’Érythrée, il avait 26 ans.

Depuis le début de l’année, il est la douzième victime de la guerre absurde que les autorités françaises mènent aux exilés à la frontière britannique.

 

Advertisements