Étiquettes

, , , , ,

Ce jeudi 3 mars, le mouvement de protestation des exilés iraniens qui se sont cousus la bouche en signe de protestation s’affirme. Ils restent peu nombreux.

http://www.ouest-france.fr/monde/migrants/calais-dans-la-jungle-dautres-migrants-se-cousent-la-bouche-4070910

Témoignages de cette journée du 3 mars sur la page de l’association Polyvalence :

https://www.facebook.com/assopolyvalence

« En direct de la Jungle < mises à jour régulières – quand on peut >
Démantèlement de la zone sud, jour 4.

15h00 :

Aujourd’hui 3 mars, 20% de la zone sud de la Jungle est détruite.

Les CRS avancent méthodiquement, rigoureusement et rapidement. Le gouvernement a promis « pas de bulldozers », mais les pelleteuses détruisent les cabanes. Quelle est la différence ?

La zone kurde n’a pas encore été touchée.
Le drapeau a pu être récupéré.

Les CRS s’approchent de la rue des commerces. Les commerçants commencent à récupérer leurs affaires et à abandonner leurs boutiques, restaurants, etc.

L’Ashram Kitchen est préservée.

La progression a epargné la mosquée Al Nor, en zone soudanaise, mais pas les alentours.

La zone où les familles se sont installées depuis mardi est très boueuse (voir ici : https://www.facebook.com/assopolyvalence/posts/972322576154536).

18h00 :

On marche dans la rue, une voiture ralentit, un jet nous arrose. Sans doute un calaisien en colère qui n’apprécie pas notre…
Notre quoi au juste ?

19h00 :

Pas de batterie, pas de connexion.
On rentre à Paris, on trie les images.

On repart samedi.

Les cabanes sont en train d’être supprimées, 50 000e qui partent en fumée.
Tout le travail des bénévoles anglais, des assos anglaises est detruit.
Une anglaise de 18 ans a donné tout l’argent de son anniversaire pour aider à la construction d’une cabane. Pour rien.

Les anglais vont finir par partir si le gouvernement français saccage leurs actions et constructions, leur implication, leur engagement et leur aide.

Les associations françaises doivent se mobiliser. Les bénévoles, les volontaires, les indépendants…

Restez connectés, restez mobilisés.

La question se pose aussi pour la cagnotte : nous voulons la diriger vers les projets concernant les femmes, les enfants, les mineurs isolés…

Mais à quoi servirait la construction d’un terrain de foot, d’une salle de jeu… si tout est menacé de destruction en permanence ?

Les enfants iront peut-être à Grande-Synthe. Affaire à suivre.

Cagnotte à suivre : https://www.lepotcommun.fr/pot/52mb8mi1. »

 

Destruction bidonville 2016-03-02 2Photo Polyvalence.

Publicités