Étiquettes

, , , ,

À Steenvoorde https://goo.gl/maps/DnBK13XdaaD2 , un campement d’exilé-e-s principalement érythréen-ne-s et éthiopien-ne-s, près d’un parking sur l’autoroute qui va de Lille à Dunkerque et Calais. Depuis 2008, une association, Terre d’Errance Steenvoorde (https://testeenvoorde.wordpress.com/ et https://www.facebook.com/terreerrancesteenvoorde), leur apporte un soutien. La mairie n’est pas forcément hostile du moment où les choses se passent dans la discrétion. Mais avec l’augmentation du nombre d’exilé-e-s présent-e-s depuis 2014, les choses se sont tendues à plusieurs reprises.

Pendant la journée, les exilés-e-s ont accès à une salle paroissiale. Les personnes malades ou blessées y dorment parfois la nuit. Ce local a reçu la visite d’une commission de sécurité qui a conclu qu’il n’était pas aux normes pour accueillir du public, à la suite de quoi le maire a publié un arrêté de fermeture au 1er juillet s’il n’y avait pas de mise aux normes. La pérennité de cet accueil de jour est donc remise en cause.

Pour que des conditions dignes d’accueil soient mises en place, Chrétiens en Monde rural a initié une pétition :

https://www.change.org/p/a-steenvoorde-les-conditions-de-vie-des-migrants-se-d%C3%A9t%C3%A9riorent

 

Steenvoorde

 

Publicités