Mots-clefs

, , , , , ,

(English bellow)

Côté français, 800 personnalités avaient interpellé le gouvernement français sur la situation des exilé-e-s à Calais. La pétition qu’elles avaient lancée peut toujours être signée ici :

https://www.change.org/p/au-gouvernement-fran%C3%A7ais-appel-de-calais

Ce sont maintenant 100 personnalités britanniques qui interpellent le premier ministre britannique, en insistant en premier lieu sur la situation des mineurs, et en lui demandant d’intervenir auprès des autorités françaises pour qu’elles sursoient à la destruction du bidonville tant que tous les mineurs n’auront pas reçu une protection en France ou n’auront pas été autorisés à rejoindre leur famille au Royaume-uni.

http://www.telerama.fr/monde/jungle-de-calais-des-stars-interpellent-david-cameron-sur-la-situation-des-enfants,138547.php#wvHsh3pqLjDDW550.01

Voici une traduction du texte de cet appel en français, suivi du texte original en anglais, que vous pouvez aussi lire ici avec la liste des signataires, et qui peut aussi être signé en suivant le lien (allez en bas de la page) :

You can read the original text in English bellow or following this link. You can also sign it following the link and going at the bottom of the page :

http://www.refugees-welcome.org.uk/the-letter-to-david-cameron/

 

« Cher David Cameron,

Objet : un appel au gouvernement britannique pour qu’il intervienne de manière urgente dans la crise des réfugiés à Calais et Dunkerque.

L’annonce récente faite par la préfecture de Calais de raser la partie sud du campement de réfugié dite « La Jungle » est un acte qui, s’il devait se produire, détruirait les habitats temporaires de plus de 3000 personnes, dont 443 enfants. Beaucoup de ces personnes sont parmi les plus vulnérables dans les campements comme celui-ci, là où vivent actuellement la majorité des familles et des mineurs non-accompagnés.

Un tel déplacement forcé déracinerait à nouveau ceux qui ont déjà dû abandonner leurs maisons à cause de la guerre et des persécutions. L’expulsion menace aussi des lieux collectifs construits et animés par les habitants et les bénévoles, et qui comprennent un centre pour les femmes et les enfants, le centre pour les jeunes, trois mosquées, une église orthodoxe, la seule bibliothèque du campement, le théâtre « Bonne Chance », le centre d’aide juridique, le centre de vaccination et trois centres indispensables de distribution d’ide et de nourriture. Ces espaces offrent un repit et un réconfort tellement nécessaire à ceux qui vivent dans les conditions intensément difficiles qui règnent dans le campement.

Nous, soussignés, dont certains ont vu le campement de réfugiés de leurs yeux ces derniers jours, exhortons le gouvernement britannique à faire trois choses.

1) Créer un processus accéléré de mise en œuvre des mesures de réunification familiale du règlement Dublin III pour que tous les mineurs qui résident actuellement dans les campements de Calais et Dunkerque, qui ont des liens familiaux au Royaume-Uni, puissent être réunis aux personnes qui kleur sont chères avec un effet immédiat.

2) S’assurer que les mineurs qui n’ont pas le droit de venir légalement au Royaume-Uni soient protégés et aidés en France, et que les mesures de protection de l’enfance en France soient mises en œuvre pour leur offrir la protection à laquelles ils ont droit.

3) Persuader les autorités françaises de reporter la destruction de parties du campement de Calais jusqu’à ce que tous les enfants qui y résident soient ou bien confiés au système français de protection de l’enfance, ou bien réunis avec leurs proches au Royaume-Uni.

Nous pensons que les actions ci-dessus sont le strict minimum que le gouvernement britannique devrait faire pour soulager la souffrance des réfugiés à Calais, et qu’elles doivent être faites de manière urgente et prioritaire. Les associations humanitaires britanniques, Help Refugees et Citizens UK, ont déjà identifié, dépisté et commencé à traiter la situation des mineurs en question. C’est une crise humanitaire qui doit être reconnue comme telle et il est impératif que nous fassions tout ce que nous pouvons pour aider ces réfugiés innocents et hautement vulnérables, particulièrement les mineurs, aussi rapidement qu’il est humainement possible.

Sincèrement,

Les signataires. »

 

canvascanvas2canvas3

Publicités