Étiquettes

, , , , ,

Face au manque de données statistiques fiables sur le bidonville de Calais, un groupe de chercheur-se-s et d’étudiant-e-s britanniques a réalisé une étude dans le cadre du Refugee Rights Data Project. Elle a été publiée début avril dans sa version anglaise, et vient de paraître en français.

Elle permet d’avoir des informations plus précises sur les exilé-e-s (nationalités, niveau d’étude, profession, âge, temps passé dans le bidonville), leur projet et leur vision de l’avenir. Pour présenter la situation elle est organisée selon les articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dont le respect est en cause : l’article 1 (égalité en droit et en dignité), l’article 3 (droit à la vie, à la librté et à la sécurité), article 5 (interdiction des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants), article 25 (1) (niveau de vie suffisant), article 25 (2) (aide et assistance spéciales à la maternité et à l’enfance), article 26 (droit à l’éducation), article 28 (« Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet »).

Certains résultats sont sans surprises, comme le sentiment et les causes d’insécurité, ou les violences policières, même si on en oublie parfois l’ampleur, ou les difficultés d’accès aux soins, et en particulier au suivi médical de la grossesse et de la petite enfance.

Par contre l’importance des violences venant de la population calaisienne (verbales et physiques) témoigne d’une libération de la haine raciale largement sous-estimée. De même, le fait que 28,4% des personnes déclarent ne pas manger tous les jours donne la mesure de l’insuffisance de l’aide apportée, malgré tout le travail des associations.

Certains points mériteraient d’être approfondis, comme ce lui des violences sexuelles, qui représentent un faible pourcentage des violences, mais comme elles s’exercent principalement sur les femmes qui sont très minoritaires dans l’échantillon interrogé et dans la population du bidonville, elles sont probablement minorées de ce fait.

 

Vous pouvez télécharger la version française du rapport ici.

You can download the English version of the report here.

(à noter une coquille dans la traduction française à la page 26 : « Au total, 33,9% des enfants non accompagnés ont moins de six ans » doit bien entendu se lire « Au total, 33,9% des enfants accompagnés ont moins de six ans » comme le dit la version originale en anglais « A total 33.9% of accompanied children were under the age of six years ».)

 

Publicités