Étiquettes

, , , ,

Du 1er au 4 novembre, trois nuit de tensions entre la police et les exilé-e-s autour de la rocade conduisant au port de Calais et du bidonville qui se trouve au pied de la rocade. Le dispositif mis en place par le ministre de l’intérieur lors de sa venue le 21 octobre porte ses fruits : la violence. Les possibilités de passer gratuitement, sans passeurs, sont bloquées par les nouvelles grilles, mais surtout par les renforts de police (460 CRS et gendarmes mobiles en plus), un hélicoptère équipé d’un projecteur mobilisé presque toutes les nuits. Ces trois nuits-là, les exilé-e-s bloqué-e-s à proximité du bidonville, repoussé-e-s de la rocade autoroutière, essayent de ralentir les camions pour y monter, et résistent à la police. Laquelle bombarde le bidonville de grenades lacrymogènes, en particulier le quartier des familles kurdes, situé près de la route. Des pères de famille sortent défendre leur famille des attaques de la police.

Très vite, les autorités mettent en scène un coupable désigné : l’ultra-gauche (voir ici et ). Des bénévoles britanniques sont violemment arrêtés à l’intérieur du bidonville, puis relâchés. Le 5 décembre, alors que les choses se sont calmées, un militant est arrêté en ville, devant un local associatif, alors qu’il est sorti fumer une cigarette. Il est sensé être le responsable de ce qui est présenté comme des émeutes. Nous sommes à moins d’un mois des manifestations pour le climat et de la COP 21, les attentats du 13 novembre n’ont pas encore eu lieu, le gouvernement ne dispose pas encore de l’état d’urgence et cherche visiblement une manière de criminaliser le mouvement social.

Le procès de ce militant aura lieu lundi 14 décembre à 14h au tribunal de grande instance de Boulogne/Mer. Un rassemblement de soutien est organisé à 13h.

https://goo.gl/maps/ib8xn67n52C2

Vous pouvez lire ici le communiqué de soutien publié le 17 novembre par une trentaine d’organisations :

http://www.gisti.org/spip.php?article5093

Les deux communiqués diffusés par Calais Migrant Solidarity :

https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/2015/12/02/december-14th-a-call-to-fight-borders-and-police-repression/

https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/2015/11/21/fr-restons-unis-face-a-la-repression-en-lets-stay-united-against-the-repression/

Et l’appel au rassemblement devant le tribunal :

 

https://calaismigrantsolidarity.wordpress.com/2015/12/11/appel-a-rassemblement-devant-le-tribunal-de-boulogne-call-to-rally-outside-boulogne-court/

« December 11, 2015

Appel à rassemblement devant le tribunal de Boulogne / Call to rally outside Boulogne court

Appel à rassemblement devant le tribunal de grande instance (TGI) de Boulogne sur mer lundi 14 décembre pour le procès d’une personne en lien avec le réseau « No Border » accusé d’incitation à l’émeute.

Nous invitons toutes les personnes qui combattent le régime des frontières et ses conséquences à venir nous rejoindre pour partager un moment, des solidarités et des actes, face à la répression qui s’abat sur les personnes avec ou sans papier qui combattent et dénoncent ce régime.

Nous vous invitons également à venir avec vos banderoles, un atelier conception aura lieu samedi après midi à.

Un repas aura lieu devant le tribunal à partir de 13H et le procès aura lieu à 14H.

Un point covoiturage pour un départ collectif de Calais à Boulogne se tiendra au croisement de la Rue des Garennes et le Chemin du pont Trouille entre 11H et midi.

Ci-joint, trois articles et communiqués concernant le procès du 14 décembre et la répression.

—————————————————————-

A call to rally outside the High Court (TGI) of Boulogne on Monday, December 14th for the trial of a person connected to the “No Border” network accused of inciting riots.

We invite all those who fight the border regime and its consequences to join us to share a moment of solidarity and action against the repression of people with or without papers who fight and denounce the regime.

We also invite you to bring your banners, and a design workshop will be held on Saturday afternoon (place TBC).

A meal will be held in front of the court from 13H and the trial will take place at 14H.

A carpooling point for a group from Calais to Boulogne will be held at the corner of Rue des Garennes and Chemin du pont Trouille between 11am and noon.

Herewith, previous articles here, here and here regarding the trial on December. »

 

2015-09-22 gaz bidonvilleLe 22 septembre 2015, la police bombarde de gaz lacrymogènes le bidonville de Calais depuis la rocade. Elle le fait depuis de manière de plus en plus fréquente, entre autres pendant les nuits du 1er au 4 novembre.

Advertisements