Étiquettes

, , ,

C’est devenu récurent, voire systématique : un-e exilé-e meurt, heurté-e par un véhicule, le conducteur ou la conductrice ne s’arrête pas ni ne prévient les secours. Signe du climat de violence et de déshumanisation qui règne.

Un exilé est mort ainsi sur la rocade menant au port la nuit dernière. Il avait 28 ans. Il était venu du Soudan.

Les associations de soutien aux exilé-e-s appellent à un rassemblement demain jeudi à 18h30 devant le parc Richelieu.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/pas-de-calais/calais/calais-mort-d-un-migrant-soudanais-sur-la-rocade-portuaire-1055587.html

Il s’agit du dixième décès connu à la frontière britannique depuis le début de l’année. Le 10 février, le corps d’un exilé afghan disparu depuis plusieurs jours a été retrouvé dans le port. Le 2 mars, un exilé soudanais a été retrouvé mort dans sa tente dans le bidonville. Le 31 mars, un exilé afghan est mort sur l’autoroute, renversé par un camion qui ne s’est pas arrêté. Le 1er avril, des bénévoles britanniques ont annoncé la mort d’un exilé qui vivait dans le campement de Grande-Synthe. Il avait réussi à passer la frontière sur les essieux d’un camion, qui a eu un accident au Royaume-uni. Le 9 mai, un exilé pakistanais est mort sur la rocade d’accès au port, renversé par une voiture. Le 29 mai, un exilé afghan est mort sur l’autoroute A 16, renversé par un camion. Le 4 juillet, un exilé est mort sur la rocade. Dans la nuit du 11 au 12 juillet, Samrawit est morte renversée par un camion qui ne s’est pas arrêté, sur la rocade, alors qu’elle était bloquée à Calais suite à l’expulsion le matin même du campement de Steenvoorde (voir ici et ). Le 21 juillet, le corps d’un exilé a été retrouvé au bord de l’autoroute. Le 26 juillet, un exilé est mort d’un coup de couteau dans le bidonville.

 

Advertisements