Mots-clefs

, , , , ,

Tout est en place pour des mineur-e-s isolé-e-s étranger-ère-s arrivé-e-s en Europe, notamment dans les campements de Calais et de la frontière britannique, puissent être accueilli-e-s légalement au Royaume-uni : l’amendement proposé par lord Dubs qui prévoyait cette possibilité a été adopté, des communes et des familles sont prêtes à les accueillir, le tissu associatif est mobilisé (voir ici et ).

Et depuis trois mois il ne se passe rien : le gouvernement britannique bloque la mise en œuvre de cette mesure.

La mobilisation reste forte malgré l’été. Une pétition vient d’être mise en ligne :

https://secure.avaaz.org/en/child_refugees_to_school_30/

Voici le texte de la pétition :

« Au premier ministre – sauvez les enfants de Calais d’un « enfer vivant » :

Le gouvernement a promis d’aider les milliers d’enfants réfugiés non-accompagnés en Europe. 300 sont bloqués à Calais, espérant rejoindre leur famille ici et commencer l’école, mais ils ont été laissés à eux-mêmes. Vous parliez de justice sociale quand vous êtes entré à Downing Street. Avec la nouvelle année scolaire qui commence dans quelques semaines, vous pouvez montrer que vous le pensiez. Sauvez les enfants de Calais de cet « enfer vivant » à temps pour la rentrée. »

« Des centaines d’enfants terrifiés sont piégés dans un camp de réfugiés à Calais dont un juge a dit qu’il était « un enfer vivant » – et notre gouvernement rompt sa promesse de les amener au Royaume-uni pour être réunis avec leurs familles !

J’ai été autrefois un enfant réfugié, fuyant les nazis, et la Grande-Bretagne m’a accueilli et m’a sauvé la vie. Ainsi, quand j’entends que des milliers que des milliers d’enfants réfugiés non-accompagnés ont disparu à travers l’Europe, et que je lis des rapports parlementaires accablants qui marquent l’échec de notre gouvernement à remplir ses obligations à l’égard des enfants réfugiés, c’est une affaire personnelle.

En ce moment même, 300 enfants dont les familles sont en Grande-Bretagne sont piégés dans « la misère, le dénuement et le désespoir » à Calais parce que le gouvernement traîne des pieds. C’est impardonnable, mais si nous construisons une énorme pression publique nous pouvons obtenir que ces enfants effrayés trouvent la sécurité en Grande-Bretagne, à temps pour la rentrée scolaire ! Signez maintenant pour aider à réunir les enfants perdus avec leurs familles au Royaume-uni !

Lord Alfred Dubs, un enfant réfugié sauvé par le Royaume-uni en 1938 »

 

20578_BoyClais_1_460x230

 

Publicités