Étiquettes

, , , , , ,

Matin. Écho des attentats de Bruxelles. Le ministre de l’intérieur annonce que 1600 policiers et gendarmes vont être déployés. 1600 policiers et gendarmes, ce n’est pas loin des effectifs qui font la chasse aux migrants à Calais. Cherchez l’erreur. On pense aux 22 véhicules de police, soit une centaine de policiers, déployés dimanche pour empêcher un match de foot au bidonville. On pense au détournement de l’état d’urgence pour la chasse aux exilé-e-s (voir ici et ), jusqu’à la destruction toute récente de la partie sud du bidonville, trois mille cinq cents personnes expulsées et leurs maisons rasées (voir ici, ici, ici et ). Et on a l’impression amère que tout cela n’est qu’une farce sinistre pour nos dirigeants.

2011, vous vous souvenez de 2011, le printemps arabe. La France fermant sa frontière avec l’Italie pour empêcher les Tunisiens de venir, l’Italie les bloquant à Lampedusa. On ne va pas regretter de régime de Khadafi, mais après une belle intervention militaire, qu’est-ce qu’on laisse à la place ? 2011, la révolution syrienne, qui a aidé la révolution syrienne ? Cinq ans de guerre, à l’ordre du jour, comment bloquer les réfugié-e-s syrien-ne-s en Turquie ? Vous vous souvenez de l’espoir du printemps arabe ? Les gouvernements occidentaux ont misé sur l’immobilisme. Syrie, Irak, Libye, Daesh a raflé la mise. Après les Parisiens, les Bruxellois en payent le prix. Cherchez l’erreur.

Comme après le 13 novembre, la police est soit-disant mobilisée contre le terrorisme. Et bien non, dispositif nombreux autour du bidonville, et à nouveau patrouilles dans le bidonville, en tenue anti-émeute, flashball en bandoulière. Vous vous imaginez, vous, sortir de chez vous et tomber nez-à-nez avec celui qui vous a tabassé ou gazé la nuit dernière ? Trop d’erreurs à chercher.

Une farce sinistre, vraiment.

Rectangle noir

Advertisements