Mots-clefs

, , , , , ,

De lieu de passage occasionnel, Dieppe https://goo.gl/maps/xsvbvuPJcaG2 est devenu progressivement depuis 2014 un lieu où des exilé-e-s sont présent-e-s de manière permanente, bien que le port, avec trois départs de ferries par jour, offrent peu d’opportunités de passage. Mais la dispersion plus grande des exilé-e-s sur le littoral qui te à la destruction de la partie sud du bidonville de Calais (voir ici, ici, ici et ), et surtout le vent de panique qu’a soulevé cette destruction chez les élus du littoral, tant en France qu’en Belgique (voir ici et ), ont fait leur effet. Tant la mairie que les conseils régional et départemental demandaient la destruction du campement qui s’était formé. C’est chose faite le 1er avril suite à un jugement en urgence.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/dieppe/le-tribunal-administratif-ordonne-l-expulsion-des-migrants-du-port-de-dieppe-966271.html

Une partie des personnes ont cherché à s’abriter en ville. Deux d’entre elles viennent d’être condamnées à trois mois de prison ferme pour s’être réfugiées dans une maison vide. C’est cher pour avoir forcé une porte et brisé une vitre.

http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/5466013/actualites+faits-divers/des-albanais-squattent-une-maison-vide-a-dieppe–trois-mois-de-prison-ferme#

Les autres se sont simplement réinstallées un peu plus loin, plus cachées, et dans des conditions aussi précaires, ce que dénoncent les associations.

http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/5472580/actualites+social/a-dieppe-la-dignite-pour-les-migrants-#.VwfQgCb1GlP

 

Chocques https://goo.gl/maps/nHLVox1aUW est un autre de ces campements qui résultent de l’augmentation progressive du nombre d’exilés à la frontière britannique à partir de l’automne 2013, cette fois dans le Pas-de-Calais, à l’intérieur des terres, au bord de l’autoroute A 26. Les exilé-e-s essayent d’y monter dans les camions en amont de Calais pour passer au Royaume-uni.

Un jugement a été rendu le 25 mars, ordonnant aux exilé-e-s habitant le campement quitter les lieux dans un délais de un mois, à l’issue duquel l’expulsion pourra avoir lieu, au besoin avec le concours de la force publique.

Les associations organisent dimanche 17 avril à partir de 15h un concert de soutien, dont voici le texte d’appel :

 

https://www.facebook.com/events/116222375445777/

« Le tribunal de Béthune a décidé de l’expulsion du campement de Chocques d’ici quelques semaines.

Les exilés sur place ont besoin de se sentir soutenus.

Terre d’Errance, Arras Solidarité Réfugiés, le Secours Populaire de Vendin, La Fraternité et La Brique organisent un concert au campement de Chocques, le dimanche 17 avril prochain, à partir de 15h.

En concert: « Existence Saine », « En attendant mon poisson rouge » et « Yohann »

Merci de ramener un gâteau ou des biscuits et une boisson pour le goûter !

Merci de ne pas ramener d’habits ou de chaussures !

(merci de garer les voitures sur le parking de la gare de Chocques – fléchage à partir de là) »

 

Dieppe destruction1er avril 2016 : destruction du campement de Dieppe. Photo Patrick Chesnel, association Itinérance Dieppe https://www.facebook.com/refugiestransmanchedieppe

Publicités